Choisissez la bonne prise, le bon câble, et chargez votre véhicule en toute sécurité

La recharge des voitures électriques fonctionne sur un même principe : charger sa voiture sur une borne murale ou borne poteau à l’aide d’un chargeur. Pour les bornes à courant alternatif on utilisera généralement son chargeur personnel. Les bornes à courant continu chargeront généralement avec leur chargeur intégré.

Comment choisir son chargeur de voiture électrique ?

Bien que l’immense majorité des véhicules en Europe chargent avec les mêmes types de chargeurs, il en existe une multitude.

Un même véhicule peut également charger avec 2 types de chargeurs différents selon s’il s’agit d’une recharge à courant alternatif ou à courant continu.

Il existe également quelques exceptions.

 

Pour la plupart des véhicules

À quelques exceptions près, les véhicules électriques chargent en 7,4kW, 11kW ou 22,2 kW. Pour ces véhicules le chargeur type 2 permet une recharge en courant alternatif.

Installateur borne de recharge

Chargeur Type 2

Ce chargeur, le plus répandu en France, permet de se recharger sur la quasi-totalité des bornes de recharge. Il convient aux bornes à courant alternatif (AC)de 7,4kW, 11kW et 22,2kW. Si vous avez un doute concernant le chargeur nécessaire à votre futur véhicule, que ce soit un électrique ou un hybride rechargeable, celui-ci est probablement le bon.

 

AC/DC et vitesse de charge

La recharge en courant alternatif dite AC ne permet généralement pas de dépasser les 22,2kW de puissance de charge.

Pour aller au-delà, il convient de charger sa voiture en courant continu.

 

Bref synthèse des différences entre le courant alternatif et le courant continu :

Les batteries des véhicules stockent l’énergie en courant continu. Lorsque l’on la recharge au courant alternatif, un convertisseur s’occupe de transformer cette énergie en courant continu. Selon le modèle du convertisseur, on n’absorbera que 11 à 22kW de puissance continue.

Les bornes de recharge rapides en courant continu (DC) sont imposantes. Elles le sont car elles contiennent un gros convertisseur permettant de convertir parfois jusqu’à 350kW. Cette grosse puissance peut alors être envoyée directement dans la voiture, sans que celle-ci ne sollicite son petit convertisseur portable.

 

En France, la recharge sur une borne rapide nécessite une prise « Combo CCS ». Cette prise a été inventée par les constructeurs Audi, Volkswagen, Daimler, Porsche, BMW, Ford et General Motors pour concurrencer la prise CHAdeMO, seule prise rapide malgré ses imperfections.

C’est ce type de prise que l’on retrouve sur pratiquement toutes les bornes de recharge rapide et sur tous les véhicules qui acceptent la charge rapide. Elle permet une puissance de charge jusqu’à 350kW que seule le Terra 360 peut délivrer. La plupart des bornes rapides ne dépassent pas 80kW.

Son fonctionnement est similaire à celui du chargeur Type 2 à la différence de 2 pôles plus bas. L’un est à charge positive, l’autre à charge négative, et la puissance qui y est véhiculée est bien plus importante que dans un chargeur Type 2.

Installateur borne de recharge

Chargeur Combo CCS

L’exception de la Renault Zoé 90

La Renault Zoé 90 permet une recharge à 43kW de puissance en courant alternatif. Il s’agit du seul véhicule qui permette une recharge à 43kW en courant alternatif.

Les charges en courant alternatif ne dépassent généralement pas les 22,2kW car les chargeurs Type 2 et les convertisseurs des véhicules ne le permettent pas.

La Renault Zoé 90 est une exception qui bénéficie d’un brevet déposé. Elle dispose d’un convertisseur particulièrement imposant qui lui permet de transformer les 43kW en question, et d’un chargeur créé pour l’occasion.  Son chargeur appelé caméléon ressemble et est compatible avec les chargeurs Type 2. Il a pour spécificité d’avoir un câble plus épais puisqu’intègre une résistance en son centre, mais les prises sont les mêmes.

 

L’exception de la Nissan Leaf

La Nissan Leaf peut se recharger en courant alternatif avec un chargeur Type 2, comme toutes les autres voitures.

Pour la recharge rapide, la Nissan Leaf a été conçue selon les standards chinois : elle fonctionne avec un chargeur CHAdeMO.

 

Comment utiliser une borne de recharge électrique

Selon les configurations des bornes et de leurs logiciels, toutes les bornes ne fonctionnent pas de la même manière. Il existe différents moyen d’alimenter la capacité de sa batterie.

 

Avec son chargeur personnel

Les conditions aux subventions font que, la plupart du temps, les bornes sont installées avec une prise intégrée mais sans câble. Dans ce cas de figure il vous faudra vous munir de votre câble personnel afin de relier la voiture à la prise de la borne.
La plupart du temps les automobilistes gardent un câble Type 2 dans leur coffre.

Pas d’inquiétude à avoir concernant le vol de votre câble : celui-ci ne pourra pas être débranché sans une manipulation à l’intérieur du véhicule en charge.

 

Sur une borne à chargeur intégré

Il existe des bornes sur lesquelles le chargeur est nativement intégré. Ces bornes sont plus rares car elles ne permettent pas de bénéficier de subventions pour les entreprises installatrices.

Les bornes à chargeur intégré semblent plus facile d’utilisation lorsque l’on n’y a jamais été confronté. La réalité est autre : pour pouvoir utiliser un câble intégré à une borne de recharge il faut bien souvent être titulaire d’une carte de l’entreprise rechargée permettant de déverrouiller le câble.

Afin de faciliter leur utilisation, les bornes Rossini sont équipés de QR codes. Ceux-ci sont utilisables sans cartes ni comptes, permettent à tous les conducteurs équipés d’un smartphone de se recharger sans intermédiaires.

 

Pour la recharge bidirectionnelle

Une borne de recharge bidirectionnelle permet de charger son véhicule depuis l’énergie du réseau, mais aussi de décharger sa voiture au profit du réseau. L’énergie peut transiter dans les deux directions.

Ce type de recharge permet d’acheter de l’électricité à bas coût la journée pour l’utiliser la nuit lorsque l’énergie est chère. C’est une technologie encore peu développée en France pour le moment puisque le tarif heures pleines heures creuses ne connaît pas un écart assez important pour être intéressant économiquement.

Pour en savoir plus, découvrez notre article à propos de la recharge bidirectionnelle.

Leave a Reply